Les éditions sociales

une maison ouverte

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Vous êtes dans le vestibule des éditions sociales, bonjour.

Michael Heinrich, Ce qu'est Le Capital de Marx, 2017

Michael

Michael Heinrich, Alix Bouffard, Alexandre Féron et Guillaume Fondu, Ce qu'est Le Capital de Marx, Le Capital après la Mega de Michael Heinrich
Les éditions française du Capital de Alix Bouffard, Alexandre Féron et Guillaume Fondu
, collection Les parallèles, les Éditions sociales, Paris, 2017, 125 × 190 mm, 152 pages, 11 €.
ISBN : 978-2-35367-034-5 (en librairie le 1er juin)

Le Capital, c’est à la fois un livre publié par Marx en 1867, il y a 150 ans, puis trois éditions en allemand, une en français, deux livres publiés par Engels, des milliers de pages de manuscrits, de projets et d’essais. Comment se repérer dans ce massif immense ? L’ensemble est maintenant accessible dans l’édition réalisée par la MEGA, publication intégrale des œuvres de Marx et d’Engels dans leur langue d’écriture.

Roger Martelli : Une dispute communiste : Le Comité central d'Argenteuil sur la culture (2017)

Roger

Roger Martelli, Une dispute communiste : Le Comité central d'Argenteuil sur la culture, collection Histoire, les Éditions sociales, Paris, 2017, 148 × 236 mm, 450 pages, 22 €.
ISBN : 978-2-35367-027-7 (en librairie depuis le 27 avril 2017)

Paru ! En librairie
La session du Comité central de mars 1966 occupe une place à part dans l’histoire du communisme français. Elle finira par incarner la tentative d’aggiornamento du nouveau secrétaire général, Waldeck Rochet. Symbole d’ouverture, enterrant définitivement le stalinisme culturel, la réunion devient pour quelques années une référence et un mythe.

Karl Marx, Le Capital livre I, traduction entièrement révisée, 2016

Karl

Karl Marx, Le Capital livre I, Le développement de la production capitaliste, nouvelle édition entièrement revue en 2015 par Jean-Pierre Lefebvre, traduction de la quatrième édition allemande, avec une nouvelle préface sur les choix de traduction 2016., collection Les Essentielles, Éditions sociales, Paris, 2016, 148 × 236 mm, 944 pages, 25 €.
ISBN : 978-2-35367-012-3 (en librairie depuis le 28 novembre 2016)

La traduction de la 4e édition allemande entièrement révisée par Jean-Pierre Lefebvre.

Cette édition du Capital, livre I, Le développement de la production capitaliste, traduction de la quatrième édition allemande (1890), publiée en 1983 par les Éditions sociales, a été entièrement révisée par Jean-Pierre Lefebvre. Vous pouvez sur ce site consulter et télécharger le chapitre premier du Capital, vous y trouverez en particulier le fameux passage sur le fétichisme de la marchandise dans l'édition de 1983 et bientôt dans la nouvelle édition...

Jacques Bidet, Marx et la Loi travail, 2016

Jacques

Jacques Bidet, Marx et la Loi travail, Le corps biopolitique du Capital, collection Les parallèles, les Éditions sociales, Paris, 2016, 125 × 190 mm, 88 pages, 8 €.
ISBN : 978-2-35367-031-4 (en librairie depuis le 14 novembre 2016)

Au moment où fleurissent les lois-travail et autres jobs acts qui réduisent le droit aux convenances du profit, quand il s’agit de la vie des gens et pour beaucoup de leur survie au quotidien, il peut être éclairant de reprendre à partir de là l’héritage marxiste. En vue d’aller plus loin.

Alain Badiou : Qu'est-ce que j'entends par marxisme ? (2016)

Alain

Alain Badiou, Qu'est-ce que j'entends par marxisme ?, collection Les propédeutiques, les Éditions sociales, Paris, 2016, 125 × 190 mm, 96 pages, 8 €.
ISBN : 978-2-35367-029-1 (en librairie depuis le 20 octobre 2016)

À la mi-avril, Alain Badiou, à l’invitation des étudiants de l'ENS de la rue d'Ulm organisateurs du séminaire "Lectures de Marx", prononça une conférence sur le thème "Qu'est-ce que le marxisme ?" qui fut suivi d'un débat avec le nombreux public présent.
C'est cette conférence, réécrite pour le livre, que nous publions.

Florian Gulli et Jean Quétier, Découvrir Marx, textes choisis. 2016

Florian

Florian Gulli et Jean Quétier, Découvrir Marx, collection Les propédeutiques, les Éditions sociales, Paris, 2016, 110 × 175 mm, 140 pages, 9 €.
ISBN : 978-2-35367-028-4 (en librairie depuis le 15 septembre 2016)

Est-il encore besoin de découvrir Marx ? Comme souvent, ce qui semble su comme une sorte d’évidence est en réalité mal connu. Ce qui s’applique particulièrement à Marx tant le rapport à son œuvre fut l’occasion de grandes passions, de belles actions et de méfaits terribles. Marx n’en finit pas d’interpeller ceux qui s’essaient à penser nos sociétes et leurs mouvements, les actions humaines et leurs effets.

Karl Marx, Le Travail et l'émancipation, textes choisis. 2016

Karl

Karl Marx, Le Travail et l'émancipation, textes choisis, présentés par Antoine Artous, collection Les Parallèles, les Éditions sociales, Paris, 2016, 125 × 190 mm, 226 pages, 12 €.
ISBN : 978-2-35367-025-3 (en librairie depuis le 15 septembre 2016)

Émancipation par le travail, émancipation hors du travail. Les tenants de l’une ou l’autre se réclament de Marx, tant hier qu’aujourd’hui.
Marx a en effet multiplié les axes de recherche et les textes, analysant les bouleversements du travail portés par le développement du capital, – qu’il a connu et qu’il anticipa –, depuis le travail de type artisanal jusqu’au « machinisme » qui transforme les producteurs en appendices de la machine.

Voir aussi Trentin

Bruno Trentin, Le travail et la liberté, 2016

Bruno

Trentin Bruno, Le travail et la liberté, préface de Jack Ralite, collection Les Parallèles, les Éditions sociales, Paris, 2016, 125 × 190 mm, 192 pages, 10 €.
ISBN : 978-2-35367-026-0 (en librairie depuis le 8 avril 2016, 39 mars du calendrier Nuit debout)

L’extension de la démocratie hors du lieu de travail a marqué les conquêtes du mouvement ouvrier bien plus que la réduction de l’inégalité des pouvoirs entre les détenteurs de l’autorité dans les entreprises et le travail subordonné.
Cette affirmation, à l’ouverture de ce livre de Bruno Trentin, secrétaire général dans les années 1990 de la CGIL, le grand syndicat italien, bouscule bien des débats et des combats sur le travail aujourd’hui.

Norbert Elias. J'ai suivi mon propre chemin. 2016

Norbert

Norbert Elias, J'ai suivi mon propre chemin, Un parcours dans le siècle suivi de Respect et critique, traduit et présenté par Antony Burlaud, collection Les parallèles, Les éditions sociales, Paris, 2016, 125 × 190 mm, 128 pages, 10 €.
ISBN : 978-2-35367-022-2 (en librairie depuis le 8 avril 2016)

Le sociologue Norbert Elias (1897-1990) revient, ici, sur sa vie et sur la lente élaboration de son œuvre.
Pour ce théoricien de l’interdépendance, comprendre une trajectoire singulière exige d’éclairer l’époque, le tissu social, le réseau de contraintes, de « chaînes invisibles » et d’événements dans lequel elle est prise.
Les deux textes de ce livre, mettant en œuvre cette conception de l'individualité, présentent, en peu de pages, une trajectoire de vie et de pensée qui traverse tout le xxe siècle.

Ivar Oddone, Redécouvrir l'expérience du travail. 2015

Ivar

Ivar Oddone, Alessandra Re, Gianni Briante, Redécouvrir l'expérience du travail, précédé de "De Mayo à Oddone, l'instruction au sosie" par Yves Clot, collection Les parallèles, Les éditions sociales, Paris, 2015, 125 × 190 mm, 260 pages, 16 €.
ISBN : 978-2-35367-021-5 (en librairie le 1er octobre 2015)

Le livre d’Oddone permet de poser cette question redevenue moderne : comment affronter la crise du travail qui abime la société tout entière ? L’écho de ce livre dans celui de Bruno Trentin qui appellait à dépasser le fordisme et la subordination du travail en dit long sur son audace.
Le travail, où se trouve la racine de toutes les dominations, est toujours le refoulé de la vie politique qui se porte comme on sait. Bien au-delà des ouvriers aujourd’hui, la santé au travail est empoisonnée par l’énergie gâchée dans un travail ni fait ni à faire et pose tout simplement le problème de sa gouvernance.

Vous êtes ici : Le Vestibule